PRO D2 Le point
Par Camille MACCALI, le 13 avril 2011.

Pro D2-J28 - Mathieu Bourret (Dax) : “ Notre sort nous appartient”

Après une saison chaotique, Dax a trois matchs pour ressusciter et conserver sa place en PRO D2 la saison prochaine. Trois rencontres donc, parmi lesquelles le derby de ce week-end face à Mont-de Marsan. Un match attendu par tous, comme l’explique l’arrière dacquois, Mathieu Bourret (26 ans), qui refuse de s’avouer vaincu.

JPEG - 58.1 ko
L’équipe de Dax sait qu’elle a les cartes en main pour sauver sa saison

- L’an passé, vous aviez déjà connu une saison délicate, car vous pointiez à la 12e place après 27 matches. Comment expliquez-vous cette situation, surtout deux saisons de suite ?
Personnellement, je suis arrivé en plein milieu de la tourmente. J’ai senti les gars un peu déstabilisés l’an passé. Et cette année, le recrutement s’annonçait bien, mais la mayonnaise n’a pas pris tout simplement. Après, je n’ai pas vraiment d’analyse sur la situation, on la subit un peu trop.

- Si rien n’est encore fait à trois journées de la fin, le moindre faux pas pourrait cependant vous être fatal… comment se prépare t-on à affronter ce genre de situation ?
On ne se prépare pas vraiment. On est surtout très conscients de notre situation. On n’a plus aucun droit à l’erreur. Aucun faux pas à domicile n’est autorisé. On va donc disputer ces matchs comme des finales, même s’il est toujours plus plaisant de jouer pour le haut du tableau, ce seront nos finales pour nous sauver.

- Colomiers 15e et premier relégable, n’est qu’à une unité de vous. Est-ce une donnée que vous prenez en compte, ou vous concentrez-vous uniquement sur la situation de l’USD ?
Je ne vais pas vous cacher qu’après nos matchs, le samedi ou le dimanche soir, on jette un petit coup d’œil sur leur situation. Mais contrairement à eux, on a encore la chance d’avoir les cartes en main. Tout dépend de nous et il faut qu’on se concentre là-dessus. C’est très important si on veut espérer se maintenir.

- Malgré deux défaites, vous avez remporté deux matches et fait un nul lors de vos cinq dernières sorties. Cela vous permet de erster dans la course au maintien… Quel est votre ressenti ?
Vu sous cet angle, la situation est presque drôle. Mais on rate deux opportunités avec le nul face à Carcassonne et la défaite serrée contre Bordeaux. Ce sont deux occasions manquées qui pourraient nous coûter cher à la fin. On peut dire qu’on a fait le minimum syndical et c’est bien dommage de se contenter de ça dans notre situation. Ensuite la victoire à Saint-Etienne qui est un peu « l’équipe faible » de ce championnat, c’était quand même délicat de s’imposer chez eux, on gagne seulement 16-10. Le vrai match complet que l’on a fait et qu’il faut qu’on ait en tête c’est contre les Tarbais (26-7). On gagne avec la manière.
J’espère qu’on ne regrettera rien à la fin, et qu’on ne s’en mordra pas les doigts de ces deux nuls. Comme j’ai dit, il faut qu’on retrouve notre état d’esprit du match contre Tarbes. On a fait preuve d’envie, de solidarité et d’entraide, ce qui nous avait manqué jusqu’alors. On n’avait pas vu ça depuis un moment. Le match contre Carcassonne s’est joué au pied, on a fait autant de fautes de part et d’autre.

- Ce week-end, c’est le derby, un match toujours à part, qu’est-ce que cela vous inspire ?
Moi je suis presque nouveau pour affronter ce genre de situation, que j’ai connu un peu auparavant en étant à Perpignan. Mais là, ça prend une autre envergure. Tout le monde en parle depuis plus d’un mois. C’est la suprématie des Landes qui est en jeu.

- Ce match sera capital pour les deux équipes, avec Mont-de-Marsan qui veut sa place en phase finale, et vous qui voulez le maintien. Dans quel état d’esprit préparez-vous la rencontre ?
C’est évident que les Montois viennent pour chercher des points, ils veulent assurer leur place pour les demies, mais nous on ne doit pas perdre. On doit être présent sur le terrain comme si on jouait notre vie, c’est primordial si on veut l’emporter et se sauver !

- Mont-de-Marsan a retrouvé son rang après un début de championnat compliqué. Quel regard portez-vous sur cette équipe ?
C’est une équipe qui joue bien, qui est très présente. Ils ont une arme fatale, leur ailier fidjien, Timoci Matanavou. C’est une équipe qui envoie sans arrêt du volume de jeu, sans se poser trop de questions. Ils jouent beaucoup en avançant. Et puis, sans parler du fait, qu’à l’arrière ils ont aussi un chef d’orchestre avec Antoine Vignau-Tuquet, qui distribue les ballons avec brio. On a donc pas le choix, il faudra sortir le gros match.

- Au match aller, vous vous étiez inclinés 24-13. Qu’est ce qui vous avait manqué ?
Le match aller a été accroché pendant une heure. Ensuite, on s’est désorganisé. Chaque dacquois, moi le premier, y est allé de sa petite faute. Comme c’est un peu le cas depuis le début de la saison. On a des problèmes de concentration pour mener à bien un match jusqu’à son terme.

- Après le derby, vous aurez fort à faire avec le déplacement à Grenoble, avant de recevoir Narbonne pour votre dernier match… une fin de saison loin d’être de tout repos…
Oui, finalement, contrairement à ce que beaucoup de gens pense, Dax n’a pas un calendrier facile. On reçoit Mont-de-Marsan qui a besoin de points. Ensuite ? Grenoble qui va chercher à s’imposer pour disputer sa demie à la maison. Il faut donc qu’on prenne match après match. Aujourd’hui ce qui prime, c’est le derby. On doit tout lâcher contre Mont-de-Marsan. Et ensuite, on aura une semaine de repos pour préparer la suite des hostilités.

- Narbonne qui pourrait d’ailleurs vous départager avec Colomiers, puisqu’avant de venir jouer sur votre pelouse, les Narbonnais recevront les Columérins. L’avez-vous dans un coin de votre esprit ?
Je mentirais si je disais que ce n’était pas le cas. Mais Narbonne, sera un match compliqué. Au match aller on s’est imposé donc on peut supposer qu’ils arriveront avec l’esprit de compétiteurs, revanchards. Ils vont chercher à nous rendre la monnaie de notre pièce. Ce sera un match dur à négocier.

- Aujourd’hui, dans ce contexte délicat, ressentez-vous plus de pression sur vos épaules ?
Oui, le contexte que Dax connait, nous impose cette pression. Le problème c’est que ce n’est pas une pression positive. On est conscients d’être au bord du précipice. Si on recule, on tombe. Et la Fédérale 1 nous accueillera à bras ouverts. A nous, de faire en sorte qu’un tel sort n’arrive pas.

- Etes-vous confiant pour la fin ?
Malgré tout, il le faut. Je répète, on a les cartes en main. On doit s’imposer dans nos deux matchs à la maison. Mais on reste confiants. Notre sort nous appartient !

Matthieu
BOURRET

Né le : 26-04-1985

Nat. : France

3/4 aile

Taille : 182 cm

Poids : 90 kg

Club : Dax / au 18-04-2014:

MatchsTitulairePointsPoste
191817614
Détails des matchs joués
PRO D219Essais1
Titulaire18Trans.15
Remplacant1Pénalités47
Entrée en jeu1 / 1Drops0
Poste le + joué14Carton J0
2ème poste15Carton R0

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
25ème journée du 18 au 19 avril
pts
0 1
Montpellier
71
0 2
Toulon
69
0 3
Clermont
69
2 4
Castres
66
-1 5
Racing Metro
65
-1 6
Toulouse
62
0 7
Bordeaux
59
0 8
Paris
59
0 9
Brive
56
0 10
Grenoble
51
0 11
Perpignan
50
0 12
Bayonne
48
0 13
Oyonnax
48
0 14
Biarritz
26

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
Voir tout le calendrier