PRO D2 Le point
Par Camille MACCALI, le 16 février 2011.

Christopher Ruiz (Narbonne) : « On est obligé de s’imposer »

Si le leader de la PRO D2 semble se dessiner sous la forme d’un LOU, les candidats aux phases finales d’accession n’ont pas encore révélé leurs visages définitifs. Modeste candidat à la seconde partie du championnat, Narbonne, actuellement 12e du championnat, cherche à remonter la pente. Le demi d’ouverture du RCNM, Christopher Ruiz, conscient de son retard, ne doute cependant pas des ressources de son équipe.


Vous avez essuyé une défaite plutôt sévère à Mont de Marsan lors de la 20e journée de championnat (34-6). La petite pause de 15 jours vous a-t-elle donné la possibilité de faire « peau neuve » ?
Oui complètement. Cela nous a permis de retrouver des joueurs qui étaient blessés. On a pu faire le vide et s’entrainer à plein régime. On a beaucoup travaillé dans le secteur de l’opposition. Et puis on s’est accordé 4/5 jours de pause, qui je pense, ont été bénéfiques à tout le groupe.


Jusqu’ici, vous comptez 9 victoires pour 10 défaites. Comment justifiez-vous ce bilan défavorable pour Narbonne ?
Dès le début, on s’est compliqué la tâche. La défaite à la maison, contre Saint-Etienne (24-15), nous a handicapé. Et ensuite, il n’a pas été facile de se reconstruire. On est retombé dans nos travers. C’est une saison particulière car on est capable d’enchainer les victoires, et parallèlement à ça, on est aussi capable du pire en passant à côté d’un match tout entier.


Au terme de la saison passée, vos ambitions étaient de jouer les phases finales. Qu’en est-il aujourd’hui ?
Aujourd’hui, on a moins de visibilité en terme de classement. On ne peut donc pas parler d’objectifs précis à atteindre. Même si il est vrai qu’il nous reste un match en plus à jouer. On se concentre vraiment sur le match qui arrive. Ce qui compte dans un premier temps est le résultat immédiat. Chaque weekend il faut rapporter des points, sans trop se projeter.


Jusqu’au 19 mars, votre match contre Saint-Étienne (en report de la 18e journée de PRO D2), vous affrontez des équipes mieux classées que vous (Pau 9e, Carcassonne 8e, Oyonnax 7e) mais qui sont à votre portée. Comment appréhendez-vous ces matchs ?
Ces trois matchs vont être déterminants pour la suite de la saison. On doit s’imposer si on veut avoir une chance d’accrocher cette cinquième place, qui nous permettrait de disputer les phases finales. Même si on est conscient que l’on en est encore très loin.


Ce week-end, c’est la réception de Pau. Depuis dix ans, vous êtes toujours parvenus à vous imposer sur votre pelouse. Peut-on dire que le jeu palois vous réussit ?
Je ne sais pas si c’est le jeu palois qui nous réussit ou si c’est le contexte dans lequel on les affronte. Toujours est-il que Pau n’est pas une équipe à prendre à la légère ! Ils viennent d’enchainer trois bons matchs, notamment la victoire à Albi lors de la 20e journée (26-29). C’est donc une équipe en confiance que l’on va affronter. Mais il nous faudra absolument gagner ! La constance est le maitre-mot !


Depuis le début de saison, un constat général s’impose : la PRO D2 est très disputée. Quel est votre ressenti par rapport à cela ?
Ça fait trois, quatre ans, que la PRO D2 offre un réelle bataille ! Il n’y a plus d’équipe invincible comme il fut un temps. Je crois que ça donne aussi plus d’intérêt à la PRO D2 ! D’une année sur l’autre il n’y a plus de certitudes ! Toutes les équipes peuvent inquiéter mais aussi être inquiétées. Les matchs à domicile, par exemple, nous mettent certes plus à l’aise mais deviennent aussi de plus en plus compliqués !


Cinquième meilleur réalisateur du championnat (197 points inscrits), est ce que cela apporte une motivation supplémentaire dans le dépassement de soi ?
Je crois que c’est plus anecdotique que ça n’est important ! C’est un challenge personnel ! Mais au fond, ça a peu d’intérêt. Je préfère ne plus marquer de points mais que l’équipe gagne à chaque fois et finisse dans le top 5. Pour ça je signe tout de suite !


Ambitionnez-vous de rejouer en TOP 14 Orange ?
Oui ! J’ai déjà connu ça par le passé avec l’USAP (NDLR jusqu’en 2005). Je pense que tout joueur de PRO D2 ambitionne de jouer en TOP 14 Orange avec son équipe. Donc si l’occasion se présente, il est évident que je ne refuserais pas.

Christopher
RUIZ

Né le : 29-05-1984

Nat. : France

Demi d'ouverture

Taille : 171 cm

Poids : 75 kg

Club : Narbonne / au 23-09-2014:

MatchsTitulairePointsPoste
21010
Détails des matchs joués
PRO D22Essais0
Titulaire1Trans.0
Remplacant1Pénalités0
Entrée en jeu1 / 1Drops0
Poste le + joué10Carton J0
2ème poste21Carton R0

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

DIRECT / MULTIPLEX Afficher le multiplex Replier le multiplex

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
6ème journée du 19 au 20 septembre
pts
0 1
Clermont
23
1 2
Toulon
19
1 3
Montpellier
18
1 4
Bordeaux
17
1 5
Racing Metro
17
-4 6
Paris
17
0 7
Grenoble
16
0 8
Oyonnax
11
0 9
Toulouse
10
0 10
Bayonne
10
2 11
La Rochelle
10
2 12
Castres
10
-2 13
Lyon
9
-2 14
Brive
9

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
5ème journée du 20 au 21 septembre
pts
0 1
Pau
22
0 2
Albi
17
1 3
Perpignan
15
1 4
Mont-de-Marsan
14
6 5
Biarritz
13
2 6
Béziers
13
6 7
Aurillac
12
-5 8
Tarbes
12
-2 9
Bourgoin
11
-4 10
Montauban
10
-2 11
Carcassonne
10
3 12
Narbonne
9
-1 13
Colomiers
9
-4 14
Agen
8
1 15
Massy
7
-2 16
Dax
5

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier