TOP 14 Le point
Par Nicolas LAVALLEE, le 1er janvier 2012.

TOP 14 Orange – J14 : Une bonne année…ou pas !

Les derniers matchs de 2011 digérés, le TOP 14 Orange a entamé la phase retour qui mènera les uns vers l’Olympe, les autres dans les bas-fonds. Toulouse confirme sa suprématie sur l’année passée en battant Bayonne 30-15, et fait un petit break sur Clermont tenu en échec à Lyon 6-6, mais qui compte 6 points d’avance sur Castres net vainqueur de Perpignan 33-6. Les Toulonnais, 4es, n’ont rien pu faire face à une force basque condamnée à gagner : 25-6 à Biarritz. Le SU Agen a parfaitement négocié la réception de Brive, onzième : 15-9. Montpellier a su se reprendre contre le Racing. Bordeaux réalise aussi une belle opération aux dépends du Stade Français Paris défait 39-6 au stade Chaban-Delmas.

2012, année de Toulouse ? Au Guy l’an neuf ? Peut-être tant les champions de France semblent inaccessibles aussi bien au niveau du score avec 6 points d’avance sur leur dauphin clermontois, que dans le jeu avec leur éternelle maîtrise. Sur Twitter, l’ailier international Vincent Clerc ne cache pas ses ambitions : 3 trophées cette année. Le Brennus, encore et toujours, la HCup pour dominer l’Europe, et le Tournoi pour confirmer le statut de vice-champion du monde et de seule nation européenne en finale de la coupe du Monde. Un hat-trick dont l’effectif Rouge et Noir est capable. Pour les Bayonnais, la zone de relégation se rapproche dangereusement. Lyon, qui compte un match en retard n’est qu’à deux points et le voisin adoré à trois points après son succès contre Toulon. Samedi, Toulouse reçoit Lyon et Bayonne accueille Bordeaux. L’occasion de prendre le large sur le LOU…ou pas !

Si le Racing s’est montré entreprenant en début de rencontre, Montpellier semble bel et bien faire figure d’équipe diesel. Le temps de faire chauffer la machine, de voir Fulgence Ouedraogo (essai à la 17e) et François Trinh-Duc jouer aux patrons et voilà les hommes de Fabien Galthié remporter un net succès sur ceux de Pierre Berbizier. N’eût été cet essai de Sireli Bobo encaissé à la 79e minute, les Héraultais récupéraient même le bonus. Les Franciliens ont été quelque peu malheureux de voir un coup de pied de Jonathan Wisniewski contré et conduire les locaux à l’essai. Pourtant, à la mi-temps, l’essai de Rémi Vaquin dès la 8e minute ne mettait les Ciel et Blanc qu’ à un point : 8-7. Mais au retour des vestiaires, Montpellier s’est souvenu d’une année 2011 qui les a vu se propulser en finale 15 ans après la création du club, et huit ans après son titre de champion de deuxième division. Huitièmes, ils reviennent à 3 points du Racing, et reviennent dans la course aux phases finales.

Perpignan n’a plus enchaîné deux victoires consécutives depuis la 5e journée. Les Catalans restent en bas de classement avec seulement 5 points d’avance sur Lyon, premier relégable. La venue du Racing et la prise en main du club par Sylvain Deroeux peuvent être l’occasion de redonner le sourire aux aficionados de l’USAP. Pour Castres, 2012 doit être l’année de l’accession en demi-finale. En 2010 le club échoue en Barrage sur terrain adverse (35-12 à Toulouse). On se dit qu’en accueillant le prochain Barrage ça devrait passer. C’est raté, Montpellier vient y gagner 18-17. Troisièmes, les Castrais se rendent à Charlety affronter le Stade Français qu’ils n’ont jamais battu dans la capitale depuis 10 ans, encaissant même plus de 40 points lors de 4 des 5 derniers matchs à Paris. L’USAP est désormais moins bonne défense du championnat avec 333 points encaissés en 14 matchs (23,7 points de moyenne par rencontre) dont 26 essais.

Dans un stade Chaban-Delmas bien garni pour un match disputé le 31 décembre, les Bordelos-Béglais ont remporté un succès important. Tant par le score : 39-6 que par le prestige de l’adversaire : le Stade Français Paris ; mais aussi parce que cette victoire lui fait faire un bon au classement, à la neuvième place. Les Stadistes, bien en jambes et en place lors des derniers week-ends ont semblé avoir l’esprit aux flonflons de la fête plutôt qu’au rugby. Dommage car les Parisiens voient Agen passer devant et le trou se creuser avec le duo de tête qui sera directement qualifié pour les demi-finales en mai. Les Girondins restent avec leur statistique impressionnante de 22 essais encaissés depuis le début de championnat mais un seul à domicile ! Et encore, il s’agit d’un essai de pénalité. L’en-but bordelais forteresse imprenable ? Assurément plus que celui des Rose et Bleu qui en ont encaissé 5 ce week-end dont 3 en huit minutes : 40e, 45e et 48e. Cela confirme que l’entame de seconde période est capitale pour espérer l’emporter.

AGEN-BRIVE : 15-9
Hormis en Challenge européen en novembre, les Brivistes n’ont jamais gagné à Agen depuis 2004 alors que la SUA a remporté ses deux derniers déplacements en Corrèze. Pourtant, à la mi-temps, le CAB menait de trois points, mais les locaux ont su prendre le match à leur compte. Ce nouveau succès les mène à la 5e place, à trois et quatre points seulement de Toulon (39 pts) et Castres (40 pts). Ils reçoivent Biarritz le week-end prochain. Des Basques qui ont le dos au mur et viendront pour l’emporter. Mais Agen est une équipe très solide et qui sait parfaitement s’adapter aux conditions de jeu de ses adversaires. Les Brivistes, eux, sont désormais onzièmes à quatre point seulement de Lyon. Ils reçoivent Montpellier puis Perpignan pour commencer l’année comme il se doit. Ils restent, avec Lyon, l’équipe ayant encaissé le moins d’essais : 8 dont 6 à domicile ! Mais aucun à Amédée-Domenech depuis 3 matchs.

Il manque toujours un petit quelque chose aux Lyonnais. Ils concluent donc leur aventure 2011 en TOP 14 Orange comme ils l’ont vécue : avec ce sentiment de frustration. Un petit coup de pouce du destin mettrait le LOU dans sa tanière, à l’abri plutôt qu’ainsi exposé dans la clairière de la relégation. Mais tenir en échec le dauphin clermontois 6-6 est une sacrée gageure et permet tout de même de récupérer un point. Bayonne, Brive et Perpignan ayant perdu, cela voit les Rhônalpins –qui comptent un match de retard- se rapprocher d’eux et d’envisager l’an neuf sous de meilleurs auspices. Depuis trois journées, Lyon récupère au moins un point à chaque rencontre. Des bonus capitaux pour le maintien. Clermont semblait plus le cœur à la fête que les mains au rugby, et a du faire face à des locaux vaillants au Matmut Stadium.

Le BOPB doit maintenant confirmer à Agen. Si la victoire face à Toulon était indispensable et fait beaucoup de bien au groupe basque, elle ne règle pas le problème : Biarritz est virtuellement locataire de la PRO D2 au sortir de la 14e journée. Mais ils ne comptent plus que 3 points de retard sur Bayonne, premier non-relégable. Une défaite contre les Toulonnais les condamnait assurément. Ces derniers se satisferont du retour sur le pré de Joe Van Niekerk jusqu’alors convalescent. Battu 25-6, Toulon a buté sur des Basques désireux d’offrir le sourire à leur public à la veille d’aller s’embrasser sous le gui. Le père Noël, de même couleur que les hommes de Serge Blanco est passé un peu en retard mais il pourrait bien être vénéré en mai prochain en cas de maintien. Méfiance quand même car Agen est un sacré morceau, et Biarritz n’y a jamais gagné lors des 5 dernières rencontres.

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

DIRECT / MULTIPLEX Afficher le multiplex Replier le multiplex

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
6ème journée du 19 au 20 septembre
pts
0 1
Clermont
23
1 2
Toulon
19
1 3
Montpellier
18
1 4
Bordeaux
17
1 5
Racing Metro
17
-4 6
Paris
17
0 7
Grenoble
16
0 8
Oyonnax
11
0 9
Toulouse
10
0 10
Bayonne
10
2 11
La Rochelle
10
2 12
Castres
10
-2 13
Lyon
9
-2 14
Brive
9

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
5ème journée du 20 au 21 septembre
pts
0 1
Pau
22
0 2
Albi
17
1 3
Perpignan
15
1 4
Mont-de-Marsan
14
6 5
Biarritz
13
2 6
Béziers
13
6 7
Aurillac
12
-5 8
Tarbes
12
-2 9
Bourgoin
11
-4 10
Montauban
10
-2 11
Carcassonne
10
3 12
Narbonne
9
-1 13
Colomiers
9
-4 14
Agen
8
1 15
Massy
7
-2 16
Dax
5

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
  • vendredi 26 septembre
  • 20h45 Bayonne / Toulouse -
    Diffusion : Canal + Sport
  • samedi 27 septembre
  • 14h45 Toulon / Montpellier -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Brive / Bordeaux -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Grenoble / Racing Metro -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Lyon / Castres -
    Diffusion : Rugby + 258
  • 18h30 Paris / La Rochelle -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 20h45 Oyonnax / Clermont -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier