Ludovic Mercier: "Les moments forts se sont succédés"

Ludovic Mercier, qui à 37 ans fait encore profiter de son talent d’ouvreur le club de Hyères, a pour la première fois participé aux Journées des Ambassadeurs de la LNR, les 11 et 12 mars à Meaux/Chessy. Entretien.

une

Comment avez-vous vécu ces 48h ?

En totale immersion dans le rugby. Il est vrai que l'équipe de la LNR qui dirige l'opération et l'investissement de Jérôme Cazalbou sont à eux seuls un gage de réussite. Rencontrer des publics aussi différents que des cadres de la banque, des chefs d'entreprise, des jeunes rugbymen, des bénévoles de club… vous plongent dans cette ambiance « rugby » que nous aimons tant. A une époque où les valeurs sont paraît-il bousculées, j'ai constaté que dans notre milieu elles tenaient encore particulièrement bien la route. Les moments forts se sont succédés mais celui que nous avons vécu avec les 200 enfants des Ecoles de Rugby me font dire qu'il faut absolument faire vivre ce genre d'initiative le plus longtemps possible.

Encore un peu joueur, ambassadeur de rugby parfois et bientôt à nouveau entraîneur ?

Dans 3 mois je mets un terme à ma carrière en effet, avec l'espoir d'en embrasser une autre, celle d'entraîneur. Je valide mon diplôme (DE JEPS) fin juin et me tiens à la disposition d'un club qui voudrait me confier la responsabilité de l'entraînement. Après une première expérience à Saint-Etienne, je suis très motivé pour en faire mon métier à part entière. Construire un projet sportif, le mettre en application et faire profiter mes joueurs de mes connaissances dans le jeu au pied, un secteur un peu trop délaissé à mon sens dans notre rugby.

..

Partagez cette page sur