La LNR Au jour le jour
Par Nicolas LAVALLEE, le 9 décembre 2011.

Dr Jean-Claude Peyrin : « prévenir les commotions cérébrales pour mieux les prendre en charge »

Sous l’égide de la Commission médicale de la LNR et de la Commission médicale Haut-Niveau de la FFR, présidées par le Docteur Peyrin, a été constitué un groupe de travail composé de neurologues, de neurochirurgiens et de médecins de terrain. Ce groupe de travail a élaboré un protocole sur la prise en charge des traumatismes crâniens qui a été présenté à la réunion plénière des médecins de clubs professionnels du 4 juin et à l’assemblée générale de la LNR du 8 juillet 2011. Le samedi 26 novembre le Pr Philippe Decq (CHU de Créteil), qui a dirigé les travaux du groupe de travail, et le Dr Jean-Claude Peyrin ont présenté leurs conclusions aux 27 référents « Commotion cérébrale » répartis sur l’ensemble du territoire français qui seront les contacts des clubs pour l’application des procédures mises en place.

- Qu’est-ce qu’une commotion cérébrale ?
La définition médicale indique qu’ « Une commotion cérébrale est un trouble soudain et rapidement résolutif du fonctionnement du cerveau, secondaire à un traumatisme crânien ou à tout impact à un autre endroit du corps transmettant à l’encéphale des contraintes d’inertie importantes ». Cela signifie qu’une commotion cérébrale ne résulte pas forcément d’un choc à la tête. Elle peut, par exemple, survenir après un traumatisme thoracique par transmission de l’onde de choc.


- Comment savoir si un joueur est sujet à une « commotion cérébrale » ?
Une commotion cérébrale n’entraîne pas obligatoirement de perte de connaissance. Le diagnostic d’une commotion est porté sur la constatation des symptômes suivants, chacun ayant la même valeur et pouvant survenir isolément ou en association :
- Perte de connaissance
- Amnésie rétrograde (perte de souvenir des faits précédant immédiatement le traumatisme)
- Amnésie antérograde (amnésie post-traumatique des faits suivants immédiatement le traumatisme)
- Obnubilation
- Crise d’épilepsie
- Troubles de l’équilibre



- Quelle attitude, sur le terrain, devra adopter le médecin face à une commotion cérébrale ?
Toute suspicion de commotion cérébrale impose de sortir immédiatement et définitivement le joueur pour le match en cours. La recherche d’un traumatisme du rachis cervical, associé, est systématique. Au moindre doute, le joueur doit être transféré vers une structure hospitalière pour avis spécialisé.


- L’intérêt lié à cette pathologie dans le rugby semble récente…
En ce qui me concerne, elle a plus de 20 ans. En 1988, j’avais réalisé une cassette vidéo destinée aux éducateurs pour les sensibiliser aux troubles de la vigilance. En 2005, le sujet a été évoqué avec l’ensemble des médecins des clubs professionnels. Idem en 2009 au congrès de la FFR de Toulouse. Et le diplôme universitaire de pathologie du rugby consacre 4 heures à l’étude des traumatismes crâniens et commotions cérébrales. En 2008, une conférence internationale à Zürich réunissant des spécialistes mondiaux, a permis de faire le point très exactement sur cette pathologie et ses conséquences.


- Comment les clubs professionnels vont-ils être sensibilisés aux commotions cérébrales ?
Lors de la dernière journée plénière de formation en juin 2011, nous avons formé les médecins au diagnostic de la commotion cérébrale, à l’évaluation des différents stades et sur la conduite à tenir. Pour les aider dans la prise en charge thérapeutique et à l’évaluation du retour au jeu, nous avons mis en place pour chaque club un neurologue référent. Ceux-ci ont participé le 26 novembre à une journée de sensibilisation.



- Le rugby traîne une image de « sport violent ». Ce travail sur les commotions cérébrales ne va-t-il pas accréditer cette thèse ?
Le rugby n’est pas un sport violent. Mon expérience de médecin spécialisé en traumatologie, dans les Alpes, me montre qu’il y a plus de commotions cérébrales chaque week-end dans les stations de skis que sur les terrains de rugby, amateurs ou professionnels. Y avait-il moins de commotions cérébrales avant ? Personne ne peut le dire puisque les études n’existaient pas ! Ce qui est certain c’est qu’aujourd’hui nous nous donnons les moyens d’insister sur la prévention en offrant aux médecins des outils quantitatifs de mesure des commotions cérébrales afin de permettre une prise en charge adaptée. La commotion cérébrale n’est pas une pathologie grave si la prise en charge est correcte, et surtout si elle ne se répète pas dans un court délai. Le rugby est une nouvelle fois novateur en France. Et cela toujours dans le but de protéger au maximum les principaux acteurs : les joueurs.


- Est-ce qu’une commotion cérébrale entraîne un arrêt systématique de 3 semaines ?
Non. A 48 heures de la commotion cérébrale, le bilan fait le neurologue référent va classer la commotion subie par le joueur en 3 stades dits de Cantu. En fonction de ce stade, le retour au jeu pourra s’effectuer au bout d’une semaine, 2 semaines, 3 voire plus après avoir respecté le protocole par paliers, parfaitement établi par l’IRB :
- Palier 1 : repos physique et intellectuel complet
- Palier 2 : travail aérobie doux (vélo, piscine, marche)
- Palier 3 : entraînement physique normal
- Palier 4 : entraînement sans contact suivi d’une nouvelle consultation du neurologue référent qui autorisera le retour au jeu
- Palier 5 : entraînement avec contact
- Palier 6 : retour à la compétition.

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
24ème journée du 11 au 12 avril
pts
0 1
Montpellier
70
0 2
Toulon
69
0 3
Clermont
69
1 4
Racing Metro
65
1 5
Toulouse
62
-2 6
Castres
62
0 7
Bordeaux
59
0 8
Paris
59
0 9
Brive
56
0 10
Grenoble
51
1 11
Perpignan
50
1 12
Bayonne
48
-2 13
Oyonnax
48
0 14
Biarritz
26

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
  • vendredi 18 avril
  • 20h45 Castres / Montpellier -
    Diffusion : Canal + Sport
  • samedi 19 avril
  • 14h55 Oyonnax / Toulouse -
    Diffusion : Canal +
  • 17h00 Perpignan / Toulon -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Biarritz / Brive -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Grenoble / Bayonne -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Racing Metro / Clermont -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 20h35 Paris / Bordeaux -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier