HCUP, finale : le RCT installé sur le toit de l’Europe

Un après avoir atteint le toit de l’Europe en remportant sa première HCup, le RCT s’y est définitivement installé cette fois en réalisant un doublé historique dans la compétition. Au sortir d’une finale parfaitement maîtrisé, les Varois ont assommé les Saracens pour conserver leur titre et s’offrir une deuxième possibilité de réaliser le doublé…
JPEG - 74.3 ko
Giteau et Wilko furent deux des grands artisans du succès européen du RCT. (Crédit photo : Presse Sports)

Au terme d'une finale parfaitement maîtrisée, le RC Toulon, a signé un doublé historique en Coupe d'Europe. En effet, si cette superbe performance a déjà été signée par le passé, par Leicester en 2000 et 2001, et le Leinster en 2011 et 2012, c'est la première fois qu'un club français y parvient.

Une performance qui souligne le niveau d'excellence des Toulonnais, qui ont atteint la finale de toutes les compétitions auxquelles ils ont participé depuis trois ans, soit six, en ont remporté deux, et ont l'occasion d'ajouter un troisième titre le week-end prochain face à Castres, en finale du TOP 14.

Pour ce qui nous intéresse pour le moment, à savoir la Coupe d'Europe, Toulon, n'a pas tremblé dans ce match, et ce, malgré l'ouverture du score rapide des Saracens. Mais Wilko pour son avant dernier match de sa carrière a su répondre du tac au tac, avant que l'inspiration géniale de Giteau, relayée par son compatriote Mitchell, et conclue par le centre Wallaby, ne permette au RCT de prendre le large à la pause (10-3).

La furia anglaise contenue à l'entame de la seconde période, Toulon pouvait dérouler et avec l'essai de Smith, concluant un mouvement de grande classe, s'offrir un deuxième sacre européen. Une performance majuscule donc, mais qui ne devrait pas contenter les hommes de Bernard Laporte, qui ont en ligne de mire un autre rendez-vous au sommet… du championnat cette fois !

Et si les Varois offrent le même visage que ce samedi à Cardiff, ils peuvent sérieusement croire en leurs chances de prendre leur revanche face au CO le week-end prochain. Reste à savoir dans quelle forme physique sera l'armada toulonnaise, tant cette finale de HCup fut intense.

Ne doutons pas que les valeurs de ce club transpireront pas tous les pores des joueurs, qui seront comme chaque week-end de véritables combattants. La profondeur de banc des Toulonnais, impressionnante, sera également un avantage certain. Et puis pour les adieux de Wilkinson, l'ouvreur anglais, pour offrir un nouveau titre au club, et tous ses coéquipiers pour lui offrir une sortie digne du monument qu'il est, tout le monde voudra soulever le premier b out de bois du RCT depuis 1992.

Mais il ne faudra pas tomber dans l'excès de confiance et se laisser bercer par l'euphorie de ce titre continental, pour ne pas chuter une deuxième fois aux portes du doublé. Gageons que l'expérience de la saison passée aura servi d'exemple !

..
Partagez cette page sur