AMLIN, J5 - Florian Ninard (La Rochelle) : « si on peut jouer un quart, on ne s’en privera pas ! »

Au sortir d’une superbe prestation à Bourgoin (44-14), le Stade Rochelais s’apprête à basculer vers la Coupe d’Europe, en espérant bien poursuivre sur sa dynamique positive. D’abord afin de ne pas galvauder le Challenge, en bon compétiteur qu’il est, mais avant tout pour bien préparer le retour aux affaires nationales. Comme le rappelle l’ailier des Maritimes, Florian Ninard, le maintien reste l’objectif principal du club… mais si une qualification européenne se présentait, les Charentais ne se priveraient bien évidemment pas.

Pour l'ailier des Maritimes, Florian Ninard, le maintien reste l'objectif principal du club.

Vous sortez d'un superbe succès à Bourgoin, face à un concurrent direct au maintien, c'est une préparation idéale avant de basculer vers la Coupe d'Europe ?
Oui tout à fait, mais je voudrais revenir sur ce qui se dit depuis une semaine, sur le fait qu'avec ce retrait de cinq points, la DNACG fausse le championnat. C'est faux ! Quand on joue un match de rugby, on joue pour le gagner, et justement, nous aurions pu croire que cette décision aurait piqué les Berjalliens au vif, ce qui les aurait rendus encore plus difficiles à battre. Donc il ne faut pas amoindrir notre prestation, qui a été très bonne. Nous avons préparé ce match très sérieusement, avec une tactique qui a fonctionné, sûrement qu'au fil du match ils se sont effondrés psychologiquement, mais cela ne retire rien à notre victoire. Après, au regard des différentes compétitions, cela nous conforte dans une dynamique positive. Nous ne pouvons malheureusement pas la prolonger en championnat, la Coupe d'Europe arrivant, mais cela nous permet de bien l'aborder, pour y réaliser de bonnes prestations et revenir en TOP 14 Orange dans les mêmes dispositions.


Le face à face à Agen serait un match couperet dans le cadre du championnat, mais là c'est un accessit aux phases finales… comment l'abordez vous, et sur quoi pensez vous que cela va se jouer ?
Les Agenais sont dans une situation compliquée, car ils sortent d'une très large défaite face à Biarritz (NDLR : 65-22), et ils auront à cœur de relever la tête. C'est une équipe très solide, bonne en conquête, qui peut compter sur de grosses individualités, Fono, Fonua ou Vaka, et sur une charnière qui maîtrise son sujet, avec Dupuy et Courrent… Ca ne se jouera pas à grand-chose, nous les connaissons bien pour les avoir rencontré en PRO D2 et désormais en TOP 14 Orange et en Coupe d'Europe, et à mon avis, le vainqueur sera celui qui se sera montré le plus rigoureux. Il sera impératif pour nous de bien aborder la rencontre, pour faire tourner pour les mecs qui n'ont pas trop joué les dernières semaines, et préparer les grosses échéances à venir. En championnat d'abord, car nous avons de très grosses rencontres à disputer (NDLR : dans l'ordre Toulon, Toulouse, Biarritz, le Racing-Métro, Montpellier…), mais également dans ce Challenge, car si tout se passe bien, nous pourrions nous qualifier… et si on peut jouer un quart, on ne s'en privera pas !


En effet, une victoire à Agen vous offrirait quasiment une place en quart, avec la réception des Italiens de Rovigo pour finir. Y pensez-vous ?
Effectivement, même si un match de rugby reste un match et que tout est possible, il serait logique que nous nous imposions contre les Italiens, et si nous battons Agen ce week-end, nous aurions la qualification au bout. Il est important de rester sur notre dynamique de victoire, et le fait de disputer ce Challenge, peut nous permettre d'y parvenir.


Quels sont les objectifs du Stade Rochelais dans cette compétition ?
Le Challenge est fait pour faire tourner l'effectif, et pour préparer les grosses échéances du championnat. Car c'est le TOP 14 Orange, et le maintien, qui restent les objectifs du Stade Rochelais. Le Challenge n'est que du bonus. A nous de nous faire plaisir sur le terrain sans pression particulière, en disputant des matchs de haut niveau face à des gros morceaux, comme c'est le cas contre Gloucester. Nous sommes qualifiés d'office, et donc en termes de résultats, la pression est moins forte, mais nous restons des compétiteurs, et nous disputons ces matchs pour les gagner. Comme je le disais, si nous pouvons nous offrir un quart de finale, nous jouerons le coup à fond.


Que peut-on souhaiter à La Rochelle pour cette deuxième partie de saison, en Coupe d'Europe et en Championnat ?
Tout simplement d'engranger le maximum de points dans ces deux compétitions, pour se maintenir le plus rapidement possible en championnat, et pour faire un coup en Coupe d'Europe.


Et à Florian Ninard ?
Une bonne fin de saison, avec beaucoup de temps de jeu, et un horizon très positif, en TOP 14 Orange bien évidemment.


Florian
NINARD

Né le : 19-10-1981

Nat. : France

Dirigeant de club

Taille : 184 cm

Poids : 97 kg

Club : Bourgoin / au 19-05-2015:

..

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos