International Coupe du monde 2011
Par Baptiste LE BEUX, le 11 mai 2011.

XV de France - Marc Lièvremont : « le XV de France sera compétitif ! »

Depuis le siège de la Société Générale, le sélectionneur national a annoncé le groupe appelé à disputer la coupe du Monde 2011 en Nouvelle Zélande. Entre confirmations et surprises, la liste n’a pas laissé la presse de marbre, mais Marc Lièvremont, sans ciller a défendu les choix du Comité de sélection. Serein à l’idée de disposer de deux mois pleins avec ce groupe pour préparer la compétition, il garantit que le XV de France y sera compétitif.

JPEG - 110.3 ko
Marc Lièvremont nous l’assure, le XV de France sera compétitif !

Il est 11h30 ce mercredi 11 mai 2011 au siège de la Société Générale à La Défense, quand le staff du XV de France et le comité de sélection pénètrent dans l’Auditorium. Au programme l’annonce du groupe de 30 joueurs appelés à défendre le rugby tricolore en Nouvelle Zélande en septembre et octobre prochain. La salle est comble, les médias sont venus en nombre, car après une Tournée d’automne décevante et un Tournoi des VI Nations raté, les questions sont nombreuses et le groupe attendu avec impatience.

Depuis plusieurs semaines, les rumeurs, sur les présents ou les absents, vont bon train, certaines plus marquées encore, et pas toujours pour des questions sportives. Quand Marc Lièvremont monte sur la scène, tout cela va connaitre son épilogue, et tous sont pendus aux lèvres du sélectionneur national. 32 noms plus tard, et pas 30, entre surprises et confirmations, le Catalan fait face à la presse.

Comme attendu, la première question porte sur l’absence de Sébastien Chabal. Marc Lièvremont coupe court. « J’ai eu Sébastien au téléphone il y a quelques jours, et je lui ai assuré que nous n’avons pas tenu compte de la polémique de ces derniers jours. C’est un choix sportif, un jugement sur trois ans. Il est capable de réaliser des actions comme lui seul sait le faire, comme cet essai de 80 mètres face à Perpignan, mais depuis un an, je vois un jeune joueur éclore, Raphaël Lakafia, dont les performances lui ont permis de pousser Imanol Harinordoquy sur le côté de la troisième ligne. Il y a aussi Louis Picamoles qui a réalisé de très grosses performances. Ce n’est pas simple car Sébastien a une aura particulière dans le groupe mais il faut faire des choix ».

Une discussion de groupe

Et tous les choix, malgré des évidences, ont été compliqués, comme l’explique Philippe Sella, membre du Comité de sélection. « C’était d’autant plus difficile quand il s’agit d’un évènement aussi important. On fait des heureux, des déçus, mais il ne faut pas que le côté humain prenne le dessus sur l’objectivité ! C’est une discussion de groupe, qui selon les cas peut être plus ou moins animée. Au final il faut parvenir à convaincre l’ensemble du Comité de la nécessité de sélectionner tel ou tel joueur. Il y a des évidences, parfois c’est beaucoup plus long ».

A ce petit jeu, Sébastien Chabal n’a pas été le seul sujet de discussion. La charnière l’a été par exemple. A la mêlée d’abord où Tomas et Doussain auraient pu jouer leur va-tout face à Parra et Yachvili, ce ne fut pas le cas. C’est encore plus vrai pour le poste d’ouvreur. Qui prendre entre l’expérimenté Skrela et le jeune Wisniewski que beaucoup plébiscitaient ? « C’est la maturité et l’expérience qui ont primé » tranche Lièvremont. « Même si j’aime beaucoup Jonathan, on privilégiait avant tout la constance dans les prestations, et à ce niveau, David offre plus de garanties ».

Le centre aussi a également été sujet à débat. Estebanez retenu, comme l’on pouvait s’y attendre, Fritz et Bastareaud ne font pas partie du groupe. Yannick Jauzion non plus, un choix sportif logique selon l’ancien international agenais, référence à ce poste. « Même s’il a un vécu énorme, il a été moins performant cette saison ». Clément Poitrenaud resté à quai, Heymans qui fait son retour, Huget, Palisson, Médard et Clerc confirmés, l’aile et l’arrière n’ont pas échappé non plus aux questionnements. Mais si parmi les joueurs non sélectionnés, beaucoup n’ont pas réussi un bon VI Nations, le sélectionneur ne veut pas faire d’amalgame car « personne ne paye l’échec du Tournoi ! ».

Dernier sujet à débat, la liste propose bon nombre de blessés ou convalescents, de quoi se poser des questions sur l’état de forme de certains avant d’aborder la compétition. En tête d’affiche, Domingo et Rougerie dont la participation est plus que compromise, Barcella, Szarzewski et Mermoz, qui seront à coup sûr remis pour le Mondial, mais dans quelle état de forme ? Marc Lièvremont n’y va pas par quatre chemins : « nous espérons qu’ils reprennent rapidement le chemin de l’entraînement, mais à ces postes, ils nous paraissaient les mieux placés ».

Une liste cachée

Ajoutons à cela que la liste définitive doit être remise le 23 août prochain à l’IRB, et le staff tricolore a de quoi voir venir. « D’ici là, les clubs auront repris le chemin de l’entraînement » explique Philippe Sella, « tous les joueurs seront physiquement prêts, et nous aurons la possibilité de changer des joueurs au dernier moment ». Le Comité de sélection ne part toutefois pas à l’aveugle, une liste cachée existe au cas où les blessés ne seraient pas remis d’aplomb ou en cas de pépin de dernière minute. « Il reste 5 matchs de championnat, une finale européenne pour laquelle Pascal Papé est concerné (NDLR : finale de l’Amlin entre le Stade Français et les Harlequins), il peut y avoir des problèmes » rappelle Marc Lièvremont « Il y a une liste cachée, mais je ne la rendrai pas publique ! ».

Silencieux et attentif, Pierre Camou, président de la Fédération française de rugby a assisté à cette conférence dans un coin de l’auditorium. Force est de constater que le soutien présidentiel ne vacille pas : « je ne parle pas du sportif, je laisse cela au staff. C’est très compliqué de choisir et je suis convaincu qu’ils ont fait pour le mieux. Pour ce qui est de ce que m’inspire ce groupe, s’il part dans les bonnes dispositions, avec un esprit d’équipe solide et la ferme intention de faire ce qu’il faut pour atteindre le graal, je suis confiant ».

Un soutien qui satisfera sans aucun doute Marc Lièvremont qui avoue avoir vécu l’un des jours les plus difficiles depuis qu’il est à la tête du XV de France, mais qui reste surtout serein pour la suite. « C’est un travail de détails, tous les instants vont compter. Nous avons tous l’occasion de vivre une aventure humaine et sportive extraordinaire ». Pour la première fois de l’histoire, les Bleus auront deux mois pleins pour se préparer dans les meilleures conditions et être prêts pour le Mondial. Une situation idéale qui nous permettra de vibrer, car le sélectionneur national n’en doute aucunement, et va même jusqu’à le garantir : « le XV de France sera compétitif ! »


Le groupe :

1ère ligne : Fabien Barcella (Biarritz), Thomas Domingo (Clermont), Jean-Baptiste Poux (Toulouse), William Servat (Toulouse), Dimitri Szarzewski (Stade Français), Luc Ducalcon (Castres), Nicolas Mas (Perpignan), Sylvain Marconnet (Biarritz)

2ème ligne : Pascal Papé (Stade Français), Julien Pierre (Clermont), Romain Millo-Chluski (Toulouse), Lionel Nallet (Racing-Métro 92)

3ème ligne : Julien Bonnaire (Clermont), Imanol Harinordoquy (Biarritz), Thierry Dusautoir (Toulouse/Cap), Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Raphaël Lakafia (Biarritz), Louis Picamoles (Toulouse)

1/2 de mêlée : Morgan Parra (Clermont), Dimitri Yachvili (Biarritz)

1/2 d’ouverture : David Skrela (Toulouse), François Trinh-Duc (Montpellier)

3/4 centres : Fabrice Estebanez (Brive), Maxime Mermoz (Perpignan), David Marty (Perpignan), Aurélien Rougerie (Clermont)

Ailiers - Arrières : Maxime Médard (Toulouse), Alexis Palisson (Brive), Vincent Clerc (Toulouse), Yoann Huget (Bayonne), Cédric Heymans (Toulouse), Damien Traille (Biarritz)

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

DIRECT / MULTIPLEX Afficher le multiplex Replier le multiplex

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
3 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-3 6
Mont-de-Marsan
19
-2 7
Carcassonne
19
-2 8
Albi
19
3 9
Colomiers
17
-1 10
Aurillac
17
-3 11
Biarritz
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier