International Tests Matches
Par Baptiste LE BEUX, le 13 novembre 2012.

XV de France : de belles promesses à confirmer

En signant la plus large victoire d’un XV de France sur l’Australie depuis 1976, les hommes de Philippe Saint-André ont signé une performance magistrale au Stade de France. Dans le sillage d’un Frédéric Michalak cinq étoiles, les Bleus ont surclassé les Wallabies, défensivement et offensivement. De belles promesses qui doivent être confirmées, et dès samedi face à l’Argentine. Méfiance, car cela a tout d’un match piège, face à une équipe devenue la bête noire de la France, et qui reste sur un exploit au Pays de Galles.

JPEG - 123.1 ko
L’été dernier, argentins et français s’étaient partagés les succès... ils se retrouvent à Lille avec la ferme ambition de l’emporter ! (Crédit Photo : Presse Sports)

Cela faisait 36 ans que la France n’avait pas été à pareille fête face aux Wallabies ! Pourtant, les Bleus étaient déjà parvenus à inscrire 30 points plus ou plus aux joueurs océaniens pendant ce laps de temps. Et si tout le monde se souvient ce 13 juin 1987 où Serge Blanco envoyait les Français en finale de la Première Coupe du Monde au prix d’un essai à l’arrachée et d’un succès au forceps 30-24, les autres fois où le XV de France avait passé cette barre symbolique, ce fut avec beaucoup de moins de bonheur. En effet, « marquer n’est pas gagner » était sévèrement expliqué à par deux fois aux Tricolores, par deux fois à Brisbane, 31-48 en 1990 et 31-37 en 2005.

Mais trêve de comptes d’apothicaires, car avant la rencontre, les Bleus n’avaient certainement pas en tête de passer 30 points à leurs homologues, mais avant tout de gagner et de laver l’affront de leur dernière confrontation, dans cette même enceinte dyonisienne, et de la déculotté reçue, 16-59 ! Au sortir de ce premier test match, c’est chose faite. Mieux même, car nous le disions en introduction, cela faisait 36 ans que la France n’avait pas été à pareille fête face aux Wallabies. En effet, il faut remonter au 30 octobre 1976, et une victoire au Parc des Princes pour trouver trace d’une victoire aussi ample des Français, 34-6 ce jour-là.

Une entrée en matière de classe donc, lançant parfaitement ces tests d’automne. Mais si ce succès fut aussi impressionnant, ce ne fut pas en raison des difficultés australiennes soulevées avant la rencontre, mais bien grâce à un groupe qui s’est révélé, mené par des joueurs explosant au plus haut niveau, ou le retrouvant avec succès. Du 1 au 15, et avec le soutien d’un banc ayant la hargne, la France a rendu une copie de grande qualité.

JPEG - 122.8 ko
Auteur d’une prestation magistrale, Frédéric Michalak a été l’un des grands artisans du succès de la France sur l’Australie. (Crédit photo : Presse Sports)

La première ligne, Mas en tête, a montré une puissance insurmontable, concassant son homologue australienne… Suta fit une entrée tonitruante en deuxième ligne… La troisième ligne fut royale avec un Picamoles au four et au moulin et avançant sur chaque impacte ou prise de balle, et deux troisième ligne aile, Ouedraogo et Nyanga (ému aux larmes avant la rencontre), intraitables en défense et dans les rucks. Derrière, Dulin a parfaitement tenu son rang, décomplexé et amenant de la folie dans la ligne, ce qu’on lui demandait en substance.

Et que dire de la charnière. Machenaud a confirmé tout le bien montré lors de la tournée d’été en Argentine, et possède, à 23 ans, une marge de progression impressionnante… prometteur ! Mais la prestation la plus flamboyante fut sans conteste celle du revenant Frédéric Michalak, irrésistible ! Impeccable dans ses tentatives au pied, parfait maître d’orchestre de la ligne de trois quart, créateur de génie sur l’essai de Fofana, défenseur infranchissable… malgré quelques erreurs dans le jeu d’occupation, le Toulonnais a frappé fort, très fort !

Autant dégage de sérénité pour cette équipe appelée d’abord à poursuivre sa série de test d’automne, avant de se tourner vers le prochain Tournoi des VI Nations, LE grand rendez-vous des Bleus. Mais ne brûlons pas les étapes. Avant de se projeter, il va falloir que le XV de France confirme. Et la rencontre de ce week-end a tout du match piège. L’Argentine, victorieuse de la France avec une équipe remaniée du premier test d’été (20-23) avant d’exploser une semaine plus tard (10-49, la plus large victoire française de l’histoire sur les Ciel et Blanc) sera au complet (en attendant des nouvelles des blessés) et reste également sur une superbe performance…

JPEG - 85.1 ko
A l’image de son nouveau (et brillant) demi de mêlée, Martin Landajo, c’est décomplexés que les Pumas entreront sur le pelouse samedi... (Crédit photo : Presse Sports)

… un exploit même ! En déplacement au Millenium de Cardiff, les Pumas ont donné une leçon au Pays de Galles en s’imposant 26-12, signant deux essais sans en encaisser et dominant une formation demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde et restant sur un Grand Chelem. Mais ce succès historique, le premier des Sud-Américains au Pays de Galles depuis 2001, a laissé des traces. Contepomi sorti dès la 13ème minute est d’ores et déjà forfait pour le test de Lille, alors qu’Hernandez, remplacé à la 45ème est très incertain.

Deux cadres, deux joueurs incontournables qui risquent de faire défaut aux Ciel et Blanc à l’heure de retrouver les Bleus. Mais est-ce si préjudiciable ? Peut-être pas au final. Car d’une part, comme nous le disions précédemment, le succès 23-20 de cet été à Cordoba fut glané sans de nombreux cadres (Contepomi était toutefois de la partie). D’autre part, parce qu’ l’Argentine est devenue la bête noire des Français. Si historiquement le XV de France a souvent réussi face aux Pumas, depuis 10 ans, la tendance s’est largement inversée.

En effet, avec seulement quatre victoires en douze confrontations, la France ne brille plus face à l’Argentine. Ne brillait plus espère-t-on ! Car au sortir d’une telle démonstration face à l’Australie, défense et attaque à l’appui, la France du rugby rêve d’une nouvelle démonstration. Réponse samedi aux alentours de 22h45 pour savoir si les Bleus ont enchainé où s’ils sont tombés dans le piège argentin… L’optimisme doit être de mise, même si les six plus larges succès tricolores ont eu lieu de l’autre côté de l’Atlantique…

JPEG - 106.2 ko
Si la France reste sur deux victoires face à l’Argentine dans l’hexagone, il ne faut pas oublier qu’avec seulement quatre victoires en douze confrontations face aux Pumas, elle ne brille guère ces dix dernières années face aux Sud-Américains... à l’image du revers concédé en ouverture de la Coupe du Monde 2007 au Stade de France. (Crédit photo : Presse Sports)

STATISTIQUES

46 matches
33 victoires françaises, 12 argentines, 1 nul
Score moyen : 24-16
Plus large victoire : 49-10 (23 juin 2012, à Buenos Aires)
Plus large défaite : 13-41 (26 juin 2010, à Tucuman)

15 matches en France
11 victoires françaises, 4 argentines
Score moyen : 22-17
Plus large victoire : 29-6 (19 octobre 1975, à Lyon)
Plus large défaite : 10-34 (19 octobre 2007, au Parc des Princes en Coupe du Monde)

Les deux formations ne se sont affrontées qu’à trois reprises en Coupe du Monde, et les Sud-_ Américains mènent deux succès à un.
Coupe du Monde 1999
En quarts de finale, le 24 octobre à Lansdowne Road (Irlande), victoire française 47-26
Coupe du Monde 2007
En phase de poule, le 7 septembre au Stade de France, victoire argentine 17-12
Lors du match pour la troisième place, le 17 octobre au Parc des Princes, victoire argentine 31-10

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

DIRECT / MULTIPLEX Afficher le multiplex Replier le multiplex

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
3 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-3 6
Mont-de-Marsan
19
-2 7
Carcassonne
19
-2 8
Albi
19
3 9
Colomiers
17
-1 10
Aurillac
17
-3 11
Biarritz
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier