International Tournoi des VI Nations
Par Baptiste LE BEUX, le 6 mars 2013.

VI Nations – J4, Emile NTamack : « On va dans le bon sens »

Malgré la défaite à Twickenham, la troisième en trois matches, la France dernière du classement, semble pourtant aller dans le bon sens, affichant des progrès constants. Si les lacunes persistent, selon Emile NTamack, elles ont tendance à s’estomper. Les changements effectués ayant été positifs, il espère que le groupe continuera à travailler dans ce sens pour franchir un nouveau cap et viser la victoire à Dublin, où, affronter une équipe d’Irlande mal en point semble pourtant compliqué. Entretien.

newsletter
Quelle est votre analyse après ce match où nous sommes passés par tous les états, voyant du très bon, du beaucoup moins bon…
Oui, mais il faut retenir une entame de match hyper intéressante. Nous avons pu voir une belle réaction des Français, et ce dans tous les secteurs. Nous avons pu observer une équipe très entreprenante, et cela nous a agréablement surpris car nous n’avions pas été habitués à cela depuis le début de la compétition. Ils ont su mettre les Anglais en difficulté malgré leur superbe actuelle, et il est clair que cela nous a rassuré sur la capacité de cette équipe à produire du jeu. Mais effectivement, cela n’a duré qu’une grosse mi-temps…

Quels sont les principaux points d’achoppements ? Quelles sont les principales satisfactions ?
Pour les choses négatives, il manque toujours la capacité de cette équipe à jouer ensemble, et sur la durée. Il manque toujours des schémas de jeu un petit peu plus élaborés. Il manque toujours cette capacité à tenir le ballon…
Côté positif, et pour voir les choses dans leur globalité, je pense que le travail a été efficace entre le match face au Pays de Galles et celui contre l’Angleterre… Il y a eu plus de cohérence dans le jeu, d’application de la part de tout le monde. Après, pour regarder dans le détail, la conquête a été performante, avec notamment du mieux en touche, où l’alignement a su contrarier son homologue anglais, ce qui n’est pas une mince affaire. Le replacement de Fofana au centre est très positif, et il l’a prouvé sur l’un de ses rares ballons où il mystifie tout le monde pour un essai splendide. La charnière titulaire a été plutôt bonne. Soulignons le fait que les Français ont été capables de faire jeu égal avec l’Angleterre, à Twickenham, ce n’est pas rien.

Les changements apportés ont donc été positifs ?
Oui tout à fait, même si je pense également que les 10 jours sans jouer ont eu un réel impact, cela a permis de pouvoir travailler plus en profondeur. Maintenant, effectivement, le sang neuf apporté a été positif. Le retour de Nyanga, au regard de sa prestation est plus que légitime. Kayser a fait plus qu’assurer l’interim. Domingo, tout le monde connait ses qualités, il est l’un des tous meilleurs piliers, et il revient à son meilleur niveau. Le retour de la charnière m’a bien plu également. Morgan a retrouvé son aura, malgré un manque de réussite au pied, et François a fait du bon François… leur production m’a particulièrement intéressé. Le fond du terrain aussi est efficace, en particulier Huget, qui reste le puncheur de cette équipe.
Après, il faut être clair, je trouve qu’il manque encore de l’efficacité à cette équipe dans ses lancements de jeu. On voit bien qu’elle est scindée en deux, entre un gros travail réalisé par un pack plutôt efficace, et de l’approximation du côté des lignes arrières. Mais, je le répète, il y a du mieux, on va dans le bon sens. Il faut persister dans cette voie, continuer à travailler, à peaufiner les détails, et l’on ne sera pas très loin.

JPEG - 97.7 ko
François Trinh-Duc, qui avait retrouvé une place de titulaire à l’angleterre avait été l’une des satisfaction du match (Crédit photo : Presse Sports)

Parlons de l’adversaire des Bleus, l’Irlande, qui reste sur deux revers de rang, d’abord à domicile contre l’Angleterre, puis le week-end dernier en Ecosse… il y a sûrement un coup à jouer !
Oui, mais de toute manière, il n’y a plus de questions à se poser. Le bilan n’est pas très reluisant avec trois défaites en autant de matches, donc il faut tenter tous les coups à fond. L’Irlande reste certes sur deux défaites, mais elle n’en sera que plus difficile à jouer, car revancharde. En plus, ça se jouera à Dublin, et les Irlandais ne voudront pas subir deux défaites de rang sur leur pelouse. Ce sera un match tendu, âpre, compliqué… mais ce peut être également le match parfait pour confirmer le renouveau des Français, entrevu à Twickenham.

Qu’est-ce qui retient votre attention dans cette équipe ?
Cette équipe d’Irlande bénéficie d’une grosse puissance au niveau de la troisième ligne, je pense à des joueurs comme Heaslip ou O’Brien, et cela lui confère une bonne assise. Déjà pour être efficace dans la conquête, mais également pour permettre des lancements de jeu propres. Après, et comme on réussit à le faire les Ecossais, si l’on parvient à cadenasser ces joueurs, cela devient beaucoup plus compliqué pour l’équipe. L’absence de Sexton est également très préjudiciable à l’Irlande, à voir s’il jouera et s’il est en forme. Mais comme je le disais, l’heure n’est plus à se poser des questions, on sait que le match sera compliqué, et il faudra confirmer que nous sommes sur la voie de la résurrection. On avait annoncé un commando à Twickenham, il n’a pas réussi à gagner, il faudra que celui de l’Aviva Stadium le soit.

Que diriez-vous aux Français avant ce match ?
Qu’il ne faut plus se poser de questions. Le groupe est ce qu’il est aujourd’hui, il y aura peut-être de nouveaux appelés, mais quoi qu’il en soit, le groupe, joueurs et staff, sont embarqués dans la même aventure, et il faut aller au bout de celle-ci, si possible en rectifiant le tir. Tout le monde doit être conscient que des progrès ont été effectués depuis le match face à l’Italie, et tout le monde doit continuer à franchir les étapes qui arrivent, avec pour prochain objectif, une victoire en Irlande. C’est tout le bonheur que l’on peut leur souhaiter.

Retrouver la fiche d’Emile NTamack, parrain de la LNR, ici

JPEG - 56.4 ko
La troisième ligne, ici Heaslip, sera sûrement le plus gros danger pour les Français (Crédit photo : Presse Sports)
L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

DIRECT / MULTIPLEX Afficher le multiplex Replier le multiplex

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
3 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-3 6
Mont-de-Marsan
19
-2 7
Carcassonne
19
-2 8
Albi
19
3 9
Colomiers
17
-1 10
Aurillac
17
-3 11
Biarritz
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier