International Tournoi des VI Nations
Par Baptiste LE BEUX, le 28 janvier 2014.

VI Nations, J1- France – Angleterre. Emile Ntamack : « L’essentiel est de gagner »

Alors que le Tournoi des VI Nations s’ouvre ce week-end, la France, qui débute à domicile reçoit son meilleur ennemi l’Angleterre. Une entrée en matière de très haut niveau entre deux formations certes en reconstruction, mais qui ont les moyens de plus que bien figurer dans la compétition. Notre consultant et parrain, Emile Ntamack, s’attend à un affrontement où le combat sera le centre des débats. La France devra être capable d’enrayer la machine anglaise bien huilée, et surtout ne plus se poser de questions, car l’essentiel est de gagner.


Place au Tournoi des VI Nations, LA compétition mythique du rugby… qu’est-ce cela vous inspire ?
C’est un renouveau permanent, une remise en question constante, toujours une découverte… on peut toujours parler du Tournoi précédent, des résultats des différentes équipes sur les mois qui viennent de s’écouler, mais on ne peut jamais être sûr de rien lorsque l’on aborde cette compétition. C’est ce qui fait son charme, mais aussi sa difficulté, avec des équipes de très haut niveau, sur une période longue pour une équipe nationale. C’est une institution !

Et ça commence sur les chapeaux de roue avec le meilleur ennemi des Français, l’Angleterre… c’est bien ou pas de débuter par le XV de la Rose ?
En effet, ça commence fort, mais bien ou pas, je pense que nous n’en sommes plus là, car nous n’avons pas le choix. Le tirage au sort est connu depuis longtemps, nous savons que nous avons besoin de victoires, donc il ne faut pas réfléchir longtemps, il faut juste être prêt pour gagner.
Après, il est évident que jouer les Anglais, d’abord de manière générale, ensuite, dans le tournoi et à la maison particulièrement, c’est un contexte à part. Il va y avoir la pression des Anglais, celle de glaner un succès ensuite, qui plus est à la maison…
Il est clair qu’il est toujours préférable de débuter face à une équipe qui est plus à sa portée, qui plus est dans le contexte actuel. Mais justement, un succès face au XV de la Rose serait véritablement très positif et permettrai je pense de parfaitement lancer la compétition, mais la préparation de la prochaine Coupe du Monde également.

Que vous inspire cette équipe anglaise ?
L’Angleterre c’est toujours la même chose ! Il y a des hauts, des bas, mais ils suivent toujours leur bonhomme de chemin sans s’affoler. Après l’échec de la Coupe du Monde en nouvelle Zélande, ils sont repartis à zéro, avec un nouveau groupe, de nouveaux joueurs, pas mal de jeunes, et même s’ils sont toujours en reconstruction, ça travaille très bien.
Ca travaille très bien d’autant plus que la prochaine Coupe du Monde se déroulera chez eux, et je suis convaincu qu’ils seront prêts à ce moment-là, comme lors de ce tournoi et de la prochaine Tournée, pour se mettre dans les meilleures dispositions avant ce rendez-vous mondial.

Et la France ?
Le groupe est plutôt stable. Il y a bien quelques ajustements en fonction des blessures et de l’état de forme des garçons, mais il y a un groupe élargi de 30-35 joueurs qui commencent à bien se connaître, et de fait à travailler efficacement ensemble. Il y a des joueurs qui ont de l’expérience, des jeunes qui ont montré de belles choses et qui n’ont pas fini de le faire, d’autres qui poussent fort derrière… c’est positif.
En plus, le XV de France bénéficie désormais de périodes de travail longues et continues avant les rencontres, ce qui lui permet de bien travailler en vue des diverses échéances. Les garçons ont pu se régénérer, appuyer sur la tactique et la technique. C’est une équipe sereine, prête techniquement et physiquement. On l’a vu lors des différents matches de la tournée, les victoires contre les ténors n’ont pas été au rendez-vous, mais l’équipe n’était pas loin. Il faut maintenant franchir ce cap et faire des courtes défaites des victoires.

A quel type de rencontre vous attendez-vous ?
Avant tout a un gros engagement afin de s’imposer dans le combat et de prendre l’ascendant sur l’autre. Il n’y aura pas de round d’observation, chacun voudra marquer son territoire. Après le temps pourra jouer un rôle important, comme la situation des deux équipes. Je le répète, elles sont encore en reconstruction, donc tout le monde cherchera des automatismes, il y aura quelques approximations, quelques balbutiements. Tout le monde tentera de prendre les points quand ils se présenteront et personne ne voudra se découvrir. C’est l’équipe qui sera la plus performante sur ses temps forts qui s’imposera.

Quels seront les joueurs à suivre des deux côtés ?
Je parlerai d’abord de Fofana qui est indéniablement le leader de ces lignes-arrières. Il est revenu en forme après sa blessure, et tout le monde espère qu’il sera au niveau de tout ce qu’il nous a montré ces dernières saisons. Après, le duo Huget / Médard est en forme, on attend un peu plus de Dulin, de la charnière, qui va à nouveau tourner, le paquet d’avant devra être efficace dans la conquête de manière générale…
Mais comme je le disais, il n’est plus trop le temps de se poser des questions, il faut gagner, et c’est dans cet état d’esprit que vont se déplacer les Anglais. Comme toujours, cette équipe dégage de la maîtrise, et ce malgré des joueurs jeunes à des postes clés, comme la charnière Young / Farrell, qui se connait très bien et qui est très performante. On ne présente plus les Ashton, les Good… et que dire de ce paquet d’avant qui a toujours été l’une des grandes forces de cette équipe, et qui continue à le faire, en mêlée, en touche, au près.
L’Angleterre, c’est un tout, il y a certes de superbe individualités, mais c’est toujours le collectif qui impressionne. A nous d’être capables de mettre des grains de sable de ce magnifique rouage. Nous y étions parvenus l’an passé, malgré la défaite (Ndlr : 13-23 à Twickenham), il faudra faire encore mieux cette fois. Et puis peu importe que l’on soit brillant ou pas, l’essentiel est de gagner. Cela permettrait de parfaitement lancer cette compétition.

Retrouvez la fiche d’Emile Ntamack, parrain de la LNR, ici

La calendrier des VI Nations c’est ici

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
11ème journée du 07 au 08 novembre
pts
1 1
Clermont
36
-1 2
Toulon
33
0 3
Paris
31
2 4
Racing Métro 92
29
2 5
Grenoble
28
-2 6
Bordeaux Bègles
28
1 7
Toulouse
27
-3 8
Montpellier
26
2 9
Brive
22
-1 10
Bayonne
21
2 11
Oyonnax
21
-2 12
La Rochelle
19
1 13
Castres
19
-2 14
Lyon
18

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
12ème journée du 22 au 23 novembre
pts
0 1
Pau
44
0 2
Albi
35
3 3
Mont-de-Marsan
31
6 4
Biarritz
30
-1 5
Perpignan
30
1 6
Aurillac
30
-4 7
Colomiers
30
0 8
Montauban
29
-4 9
Béziers
27
-1 10
Agen
25
1 11
Massy
24
-1 12
Carcassonne
23
3 13
Narbonne
21
-1 14
Tarbes
19
-1 15
Bourgoin
17
-1 16
Dax
17

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
  • samedi 29 novembre
  • 17h00 Montauban / Pau -
    Diffusion : Eurosport
  • 18h30 Agen / Dax -
  • 18h30 Béziers / Carcassonne -
  • 18h30 Perpignan / Aurillac -
  • 18h30 Tarbes / Massy -
  • dimanche 30 novembre
  • 15h00 Colomiers / Bourgoin -
  • 15h00 Mont-de-Marsan / Albi -
  • 15h05 Narbonne / Biarritz -
    Diffusion : Sport + France 3
Voir tout le calendrier