International Challenge européen
Par Baptiste LE BEUX, le 17 mai 2012.

Amlin, finale - Christophe Laussucq (Stade Français) : « Je verrai bien Biarritz »

Premier à l’issue des poules, le Stade Français a chuté sur la rade en demie et a du dire adieu à ses rêves européens. Mais en affrontant le RCT et le BO récemment, il est, à l’image de Christophe Laussucq, le témoin parfait avant cette finale. Et pour le coach des arrières parisiens, au regard de la dynamique récente et de la gestion qui s’impose à Toulon en vue des phases finales du championnat, Biarritz paraît le mieux placé.

JPEG - 71.8 ko
Pour Christophe Laussucq, l’entraîneur des arrières du Stade Français, qui a récemment affronté les deux finalistes, le BO semble avoir une petite longueur d’avance. (Crédit photo : Presse Sports)

Un petit mot d’abord sur le fait de présenter quatre clubs français en demi-finales, deux en finale, à Londres…
Cela prouve que les clubs français sont très bons, et que notre championnat reste le meilleur d’Europe. Le seul facteur qui tronque un peu les choses, à mon sens, c’est de jouer contre des Provinces, notamment irlandaises, qui sont à ce jour les seules à pouvoir nous faire du mal. Les clubs anglais ont un peu disparu car ils ont beaucoup plus subi la crise que nous, et les Français résistent.
Mais ce n’est pas simple, car entre les calendriers démentiels que nous avons et les matchs joués par les Provinces outre-manche, c’est la question de fraîcheur qui se pose, pas de niveau. C’est cela qui a desservi Toulouse et Clermont. Si on regarde bien, l’Irlande possède trois provinces de très haut niveau, nous, nous pouvons présenter au moins 10 clubs très compétitifs.
Et cela est criant au niveau de l’Amlin. Le niveau n’a cessé de croître avec des clubs de très haut niveau, et notamment de gros morceaux reversés de HCup en quarts de finale. Et que voit-on ? Des clubs français en finale à chaque fois, et cette saison l’assurance de ramener le titre en France. Ce n’est pas un hasard.

Que vous inspirent ces deux formations, que vous avez joué récemment, Toulon en demie de l’Amlin, Biarritz lors de la dernière journée du championnat. ?
Il y a beaucoup de similitudes entre Toulon et Biarritz. Même si avec Imanol (Ndlr : Harinordoquy) le BO a un preneur en touche de talent, les alignements de ces deux équipes ne sont pas les meilleures, mais par contre, ce sont deux grosses mêlées. Ce sont également deux très bonnes défenses, très compliquées à mettre en défaut. Enfin, ce sont deux formations qui s’exposent très peu, mais qui avec de grosses individualités chacune, peuvent faire basculer la rencontre sur une seule action.
Côté biarrot, on ne présente plus Yachvili. On a vu les résultats du BO en son absence et en sa présence, c’est le jour et la nuit. C’est le véritable baromètre de cette équipe qui sur une inspiration peut faire basculer le match ou faire briller d’autres joueurs, et ils sont nombreux : Traille, Ngwenya, Harinordoquy… Biarritz a les clés pour gagner ce match.
Côté Toulon, la différence se fera certainement plus dans le fond du terrain. Si Jonny Wilkinson sera l’objet, comme à chaque fois, de toutes les craintes de son adversaire, le véritable danger pour Biarritz sera j’en suis convaincu Matt Giteau. Il sait tout faire, et surtout faire chavirer une rencontre.

Sur quoi cette rencontre va-t-elle se jouer ?
Pour être franc, je ne m’attends pas à un très grand match de rugby. Je vois plutôt un match assez tendu, très stratégique, où la conquête l’occupation du terrain notamment jouera un rôle prépondérant. Cette partie d’échec se jouera sur des détails.
Côté BO, je pense que Traille peut jouer un grand rôle et mettre beaucoup de pression sur Toulon. Il y a aura je pense pas mal de jeu au pied côté Basque, avec notamment des chandelles par Yachvili et Peyrelongue, et dessous, Damien Traille peut poser de gros problèmes aux Varois qui me paraissent moins bien armés. Côté Toulon, comme je le disais, le véritable danger sera Giteau. Aux Biarrots de le surveiller de très près.

Laquelle vous a fait la plus grosse impression ?
Aucune des deux, car comme je vous le disais, il y a beaucoup de similitudes entre ces deux formations. Maintenant, si l’on se réfère à la dynamique, je verrai bien Biarritz. Ils ont tellement souffert cette saison, ils se sont tellement vus en PRO D2 qu’ils n’ont plus rien à perdre. Au contraire, ce succès sauverait leur saison. De plus, quoiqu’il arrive, cette rencontre marquera la fin de leur saison, car ils seront en vacances vendredi soir, alors ce sera une fête. Pour moi, ils sont dans les conditions parfaites pour gagner ce match.
Pour Toulon, les choses sont différentes. Ils ont réussi une grosse performance en terminant troisième et obtenant le droit de disputer leur match de barrage à Mayol. Mais du coup, ils ont énormément de pression pour cette rencontre à domicile, mais aussi pour leur fin de saison en général. Cette finale reste une finale et une finale se gagne. Ca peut être une préparation idéale aux phases finales du TOP 14 Orange, mais elle peut aussi dangereusement puiser dans les ressources des joueurs.
Cela dépendra de la gestion du groupe. Là où Biarritz peut se permettre de se livrer à 200%, Toulon devra en garder sous le pied pour la suite. Je ne sais pas ce que Bernard (Ndlr : Laporte) prévoit, mais cela sera à coup sûr très important pour leur fin de parcours.

Pour terminer, un petit mot pour les finalistes ?
(Rires) Nous serons évidemment supporters de Toulon car une victoire du RCT nous permettrait de jouer la HCup la saison prochaine. Mais comme j’ai beaucoup de sympathie pour les Biarrots, pour Jack Isaac et Laurent Rodriguez notamment, je ne peux pas être anti-biarrot… (rires).

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
TOP 14 Reprise le 15 août 2014
Ligue Nationale de Rugby - logo pro d2
PRO D2 Reprise le 13 août 2014
 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
  • vendredi 15 août
  • 20h45 Bayonne / Toulon -
    Diffusion : Canal +
  • samedi 16 août
  • 14h45 Clermont / Grenoble -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Bordeaux / Lyon -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Brive / La Rochelle -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Castres / Paris -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 18h30 Toulouse / Oyonnax -
    Diffusion : Rugby + 258
  • 20h45 Montpellier / Racing Metro -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier