International European Rugby Champions Cup
Par Baptiste LE BEUX, le 9 octobre 2012.

HCUP - J1, Jacques Delmas : « Promise à un club français »

Alors que la HCup débute ce week-end, les sept clubs français vont basculer dans une autre dimension et croiser le fer avec ce qui se fait de mieux au niveau continental. Jacques Delmas, pour lnr.fr, analyse les tenants et les aboutissants de cette compétition phare. Pour lui, si la coupe est promise à un club français, six clubs devraient jouer les premiers rôles. Les Saracens et les Harlequins, mais surtout Toulon, Toulouse et Clermont ou le Leinster, qui vont se croiser dans la poule 5. Le technicien avoue même son penchant pour le RCT, qui l’a vraiment impressionné, et qu’il voit même réaliser le doublé cette saison.

JPEG - 116.2 ko
Pour Jacques Delmas, l’« orchestre philharmonique de Toulon » est le grand favori de la Coupe d’Europe... et du doublé. (Crédit photo : Presse Sports)

Poule 1 :
Edimbourg – Saracens
Racing-Métro 92 – Munster

Jacques DELMAS : « Après sa performance à Clermont (Ndlr : défaite 12-13) on pouvait légitimement penser que le Racing-Métro 92 était sur la bonne voie. Après ils se sortent très difficilement de Biarritz à la maison (Ndlr : 13-12), puis vont perdre à Grenoble (Ndlr : 13-27) et s’inclinent à domicile devant Montpellier (Ndlr : 12-16), dans des conditions difficiles, je le concède. Mais force est de constater qu’à l’abord de cette Coupe d’Europe, ils n’ont que peu de garanties, surtout qu’ils n’ont jamais confirmé leurs objectifs sur le plan continental.
C’est une nouvelle compétition, ils ont bien évidemment des arguments pour embêter le Munster, mais ils jouent au Stade de France, c’est presque un match à l’extérieur, et j’espère surtout qu’ils ne vont pas se tromper de stratégie, sinon, ils le paieront cash ! Face à une adversaire habitué de cette compétition, qui gère son championnat domestique pour être en forme en HCup (Ndlr : les Irlandais sont 6èmes la Ligue Celte), ce ne sera pas une partie de plaisir. Maintenant, je suis convaincu que le Racing-Métro 92 va se donner les moyens de gagner ce match. »


Poule 2 :
Ospreys – Trévise
Toulouse – Leicester

Jacques DELMAS : « Leicester, c’est un peu le Toulouse anglais ! C’est fort devant, ça peut aller vite derrière, c’est expérimenté… c’est un gros combat qui s’annonce, surtout que les deux formations ont eu l’occasion de s’affronter plusieurs fois à ce niveau. Mais par expérience de cette compétition je suis convaincu que Toulouse saura réussir son entrée en scène. Ils savent parfaitement gérer ce genre d’évènements et gérer tout court, on l’a encore vu ce week-end à Bordeaux où, plus que mal en point, ils ont réussi à inverser la tendance.
Reste à voir qui jouera. La charnière Doussain – McAlister a offert de belles garanties, mais sera-t-elle alignée d’entrée ? Fickou, qui est pétri de talent jouera-t-il ? Picamoles sera-t-il titulaire, et si oui apportera-t-il tout ce qu’on attend de lui ? Après, hormis, les Argentins, tout le monde est sur le pont, donc Toulouse a plus que les moyens de réussir à briller ce week-end. Ils ont des joueurs qui peuvent faire basculer les rencontres sur une seule action, et puis, Toulouse reste Toulouse…


Poule 3 :
Zebra – Connacht
Harlequins – Biarritz

Jacques DELMAS : « Tout le monde parle du contexte actuel à Biarritz, mais c’est la même chose pour les Harlequins qui sont également en difficulté en ce moment. Ils sont certes deuxièmes du championnat anglais, mais après avoir remporté leurs quatre premiers matchs, ils restent sur deux défaites consécutives, D’abord à la maison face aux Saracens (Ndlr : 16-18), puis lourdement à Exeter (Ndlr : 28-42). Les Harlequins sont une formation très dangereuse, qui aime jouer au ballon avec des joueurs de talents. Par ailleurs, après la défaite de ce week-end, leur entraîneur a dit que tout était à jeter, histoire de piquer ses joueurs au vif. Ils seront donc très revanchards, et avec des garçons comme Nick Easter, Ugo Monye ou Nick Evans, il y des hommes capables de faire pencher la balance.
Il serait donc logique de dire, pour toutes ces raisons, que les Quins devraient s’imposer. On connait l’importance de ce premier match de Coupe d’Europe, et toujours privée de deux pièces maîtresses, Dimitri Yachvili et Imanol Harinordoquy, cette formation basque aura encore quelques problèmes de repères. On sait qu’elle a du mal à changer de tactique lorsqu’elle est contrariée, il faudra donc parvenir à changer la donne, si elle n’arrive pas à contrecarrer les plans anglais. A la place des Biarrots, j’essaierai de mettre la main sur le ballon et de mettre l’accent devant, histoire de les fixer et de les empêcher de jouer au large.


Poule 4 :
Ulster – Castres
Northampton – Glasgow

Jacques DELMAS : « Ces provinces irlandaises, c’est vraiment du lourd. Il y en avait véritablement deux très fortes ces dernières années, le Leinster et le Munster, l’Ulster, donc, qui a retrouvé le devant de la scène, et il y a le Connacht désormais. Pour ce qui concerne Castres, l’Ulster donc, l’équipe est sur une bonne dynamique. Demi-finaliste la saison passée, elle se rappelle au bon souvenir de 1999 (Ndlr : les Irlandais avaient remporté la HCup en battant Colomiers en finale sur le score de 21-6), et compte bien enchaîner au niveau européen. Mais très franchement, je ne pense pas qu’elle soit au niveau du Leinster et du Munster.
Reste que cette poule, avec Northampton et Glasgow est très difficile, et qu’hormis Glasgow a priori, ils seront trois à vouloir sortir… et à mon sens, au regard de la densité de ce groupe, un seul se qualifiera. Il n’y aura pas de meilleur second de poule ici. Aussi, il serait bien que Castres ramène au minimum un point de Belfast. Ce sera très compliqué dans un stade où parfois les conditions peuvent être dantesques. Le vent peut souffler très fort, et si eux savent s’adapter à ces conditions climatiques, le CO en est peut-être moins capable.


Poule 5 :
Leinster – Exeter
Clermont – Llanelli

Jacques DELMAS : « Llanelli, c’est typiquement l’équipe capable d’embêter tout le monde, et de franchir tous les rideaux défensifs tant cette formation parvient à mettre du rythme et du volume de jeu. Avec des garçons de la trempe de Jonathan Davies, Jonathan Edwards, George Northe ou Rhys Priestland, ils peuvent faire très mal. C’est une question importante avant de rencontrer Clermont, qui, cette saison, ne brille pas forcément pas son rendement défensif. On a beaucoup parlé des largesses des Asémistes en la matière depuis le début de la saison, que cela peut forcément poser problème dans ce type de rencontre…
… maintenant, il y a tellement de talents à l’ASM, et n’oublions pas que vendredi, ils étaient encore leader du TOP 14. On a tellement envie qu’ils soient meilleurs, qu’ils brillent à tous les niveaux que l’on attend plus de cette équipe. Et elle va devoir donner plus, car dans un groupe où pointent également le Leinster, que l’on ne présente plus, et Exeter, très motivé et capable d’infliger des revers sévères à des formations comme les Harlequins (Ndlr : succès 42-28), il ne faudra manquer aucun rendez-vous. »


Poule 6 :
Sale – Cardiff
ToulonMontpellier

Jacques DELMAS : « J’ai d’abord envie de dire que le MHR, au sortir de sa victoire à Colombes (Ndlr : succès 16-12 sur le Racing-Métro 92), confirme qu’il monte en régime, qu’il retrouve les qualités qui lui ont permis de disputer les phases finales les saisons précédentes. Maintenant, Toulon fait tellement figure de machine de guerre ! Il doit y avoir des stratégies pour les contrer, mais qui est capable de les appliquer ? Certes Toulouse les a battu (Ndlr : la seule défaite du RCT cette saison, 9-32 dans la Ville Rose), mais c’était dans un contexte particulier, avec une équipe varoise fortement remaniée. J’ai réellement l’impression que lorsqu’ils mettent une croix sur une rencontre, rien ne peut les empêcher de la remporter.
On voit bien la patte de Bernard (Ndlr : Laporte). Une défense de fer, des lancements réglés au millimètre près, de la discipline, de l’exigence… Je ne suis peut-être pas très courageux en disant que Toulon devrait gagner ce week-end, mais je ne vois comment il peut en être autrement. Je ne vois pas non plus comment Toulon ne pourrait pas sortir de poule et jouer son quart à la maison, peut-être une demie à Mayol s’il a une main heureuse, et après… Enfin, je ne vois pas non plus comment Toulon ne pourrait pas faire le doublé cette saison. J’ai vu beaucoup d’équipes composées de très bons joueurs mal jouer, eux, ils ont les joueurs, et ils s’entendent tous sur le terrain… c’est un peu l’orchestre philharmonique de Toulon !


Retrouvez les horaires et les diffuseurs de toutes les rencontres ici .

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

DIRECT / MULTIPLEX Afficher le multiplex Replier le multiplex

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
13ème journée du 19 au 20 décembre
pts
0 1
Toulon
42
0 2
Clermont
40
0 3
Paris
39
0 4
Racing Métro 92
37
0 5
Grenoble
32
2 6
Montpellier
31
-1 7
Bordeaux Bègles
30
-1 8
Toulouse
29
1 9
Bayonne
27
1 10
Brive
27
-2 11
Oyonnax
25
0 12
Lyon
22
0 13
La Rochelle
21
0 14
Castres
20

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
15ème journée du 19 au 21 décembre
pts
0 1
Pau
49
0 2
Biarritz
43
0 3
Perpignan
41
0 4
Albi
40
1 5
Mont-de-Marsan
39
2 6
Montauban
38
-2 7
Aurillac
36
-1 8
Colomiers
35
1 9
Agen
34
1 10
Carcassonne
32
-2 11
Béziers
31
0 12
Tarbes
31
0 13
Massy
26
0 14
Dax
22
0 15
Bourgoin
21
0 16
Narbonne
21

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier