PRO D2 Le point
Par Nicolas LAVALLEE, le 27 août 2013.

PRO D2 – J1, la deuxième division entre dans la danse

Après le TOP 14 le 16 août dernier, au tour de la PRO D2 de connaître sa première journée ce week-end. Bourg-en-Bresse et Bourgoin sont de retour dans le giron professionnel, tandis qu’Agen et Mont de Marsan retrouvent la PRO D2. Double finaliste malheureux, la Section Paloise aura un énorme défi à relever dans un championnat de plus en plus dense.

Carcassonne 38 - (b) 52 Lyon Feuille de match

Le LOU Rugby, promis à s’installer en TOP 14 après sa montée en 2011 mais redescendu une saison après restera l’un des candidats les plus sérieux à la première division. Il débute sa saison à Carcassonne, une équipe promue en PRO D2 il y a 3 ans et qui disputera sa 4e saison. Si, l’an passé, l’USC avait corrigé le LOU 52-12 à domicile, elle y avait été battue 19-21 le 4 septembre 2010, en J2.
Cet été, ces deux équipes ont disputé des matchs amicaux aux résultats inégaux : Lyon est allé gagner à Bourgoin 26 à 10, à Bourg-en-Bresse 35-6 et à Pau 13-12. Quant aux Jaune et Noir, ils ont perdu à Auch 28-21, et à Colomiers 29-14. Deux défaites pour les locaux, trois victoires pour les visiteurs mais ces matchs de préparation ont peu de valeurs.
Près de quatorze arrivées côté Carcassonne, dont Andre Pretorius le champion du monde sud-africain de 2007 qui vient de quitter Toulon (3 matchs, 6 points), et une dizaine de blessés. Pas de bon augure avant d’affronter des Lyonnais toujours emmenés par Lionel Nallet et Sébastien Chabal, et qui comptent 4 joueurs à l’infirmerie. Ils bénéficient en outre d’un début de saison face à des équipes de leur niveau : Carcassonne, Narbonne et Albi avant de recevoir le finaliste de la finale d’accession, la Section Paloise.
Pour les hommes de Christian Labit, après Lyon, il s’agira de se rendre à Tarbes qui a fait forte impression l’an passé puis d’accueillir Auch et d’aller à Colomiers. Des points à leur portée…

Albi 12 (b) - 17 Agen Feuille de match

Albigeois et Agenais sont des anciens de TOP 14. Le SCA l’a quitté en 2010 et Agen l’an passé. Les deux formations ont un vrai désir d’y revenir. Côté Albigeois, il semblerait qu’Henry Broncan ait étoffé son banc. Les jeunes intégrés l’an passé ont aussi eu une année pour se faire à la PRO D2 et devraient être encore plus opérationnels cette saison. Peu de blessés, des matchs amicaux soldés par 2 défaites, dont une chez le champion de TOP 14, 26-19 à Castres et 26-25 à Aurillac battu une semaine plus tôt 30-21 à Albi, où les Tarnais l’ont aussi emporté face à Colomiers 13-8 le 23 août dernier.
Invaincu face à Agen à domicile, 30-23 en 2009 et 16-6 en 2007, les Albigeois ont l’occasion, comme l’an passé de bien lancer leur saison par un succès à domicile. Mais gare car, ensuite, ils avaient perdu deux fois à l’extérieur : à Oyonnax (40-6) puis à Pau (22-19). Sachant qu’ils iront à La Rochelle avant de recevoir Lyon, la problématique pourrait se renouveler. Aussi un succès d’entrée contre Agen s’annonce indispensable.
Pour les hommes de Mathieu Blin, il va falloir accuser moralement le contrecoup de la descente. Le SUA a passé trois saisons en TOP 14, aussi ne sait-il pas forcément à quoi s’en tenir, et ne connait-il pas bien les équipes actuelles d’un championnat qui se densifient d’année en année. Les Agenais, qui ont perdu certains cadres, peuvent compter sur ceux qui sont restés. Ils devront être au taquet de suite car après Albi s’annonce Mont-de-Marsan, ancien de TOP 14 aussi et qui veut remonter au plus vite.

Béziers 20 - (b) 19 Tarbes Feuille de match

Les Héraultais seront l’une des inconnues de cette saison. Absents de la première division depuis un dernier match le 28 mai 2005 conclue sur le score 80-27 contre Bourgoin, les Biterrois n’ont jamais fait mieux que cinquièmes en PRO D2 et ont même passé 3 saisons en Fédérale ces dernières années. La saison dernière, il a fallu attendre la 24e journée pour les voir quitter formellement la lutte au maintien. Une fin de championnat bien maîtrisée mais l’ASBH aspire à mieux. Certes, le Grand Béziers des années disco n’est plus le roi du dance-floor, mais tout revient à la mode avec un peu de temps. Si Béziers a battu Tarbes l’an passé à domicile 11 à 3, c’est une mauvaise nouvelle pour les Rouge et Bleu, car les hommes de Pierre Broncan l’emportent une fois sur deux depuis 4 saisons au stade de la Méditerranée (victoires en 2011 et 2008, défaite en 2010 et 2013).
Renforcé des expérimentés Rémy Martin (Montpellier), Jo Vakacegu (Narbonne) et Marc Baget (Bayonne), Béziers semble armé pour passer un cap. Tarbes, qui a flirté avec les demi-finales d’accession l’an passé, est un candidat pour 2014. Fortassin et Terblanche ne sont certes plus là, mais les Tarbais ont désormais foi en leurs capacités et ce déplacement à Béziers doit leur permettre de se mettre sur de bons rails. L’an passé ils avaient mis 10 journées avant de se stabiliser. A l’issue du premier week-end, battus 30-12 à Lyon, ils pointaient en queue de peloton. Zéro points et, au final, en mai, deux points de retard sur Aurillac le dernier qualifié en demi-finale d’accession.

Bourgoin 18 - (b) 13 Bg-en-Bresse Feuille de match

D’entrée, les deux promus s’affrontent. Quoi de mieux pour lancer une saison qu’un derby régional entre deux équipes qui se battront pour se maintenir ? Malheur au perdant serait-on tenté de dire, mais il est clair qu’une victoire des Bressans chez les Berjalliens mettraient ces derniers en situation inconfortable avant de se déplacer à Colomiers et d’accueillir Aurillac, puis d’aller à Agen. Battus en amical contre Lyon (26-10 à domicile), les hommes d’Alexandre Péclier ont l’habitude des défis physiques.
En face, même topo : une défaite et bourg-en-Bresse part pour des semaines compliquées avec, sur sa route, Pau puis Tarbes et Aurillac, trois formations qui ont fini dans les 6 premiers l’an passé. Mais Bourg-en-Bresse aime les challenges et, l’an passé, ils avaient fait chuter le CSBJ 15-13 en finale s’adjugeant le titre de champion de Férérale. Présente en 2008-2009 en PRO D2, l’USBPA avait fini avant-dernière pendant que les Ciel et Grenat terminaient 11e de TOP 14 avant d’être relégués deux saisons plus tard.
Cette saison, la région alpine sera fortement représentée avec 5 représentants : Grenoble et Oyonnax en première division, et Lyon, Bourgoin, Bourg-en-Bresse dans la seconde compétition professionnelle.
Cette rencontre vaudra aussi par l’ambiance retrouvée de Rajon, avant celle de Verchère où, assurément, les matchs face aux autres clubs locaux feront le plein. A Bourgoin, on attend près de 10.000 spectateurs, soit presque la moitié de la ville (26.000 habitants !).

Dax 18 - (b) 15 Colomiers Feuille de match

Les Dacquois doivent l’emporter d’entrée pour s’épargner une saison 2013-2014 aussi stressante que la précédente. Finissant quatorzièmes, ils ont dû leur salut à un sursaut salvateur à 3 journées de la fin. Relégables de la 1ère à la 8e journée, les Landais ont connu un début d’exercice catastrophique avec 6 défaites lors des 7 premières journées, le seul succès ayant été obtenu face à Massy alors promu. Leur adversaire du jour avait, lui, remporté 3 matchs, pointant à la 11e place dont ils ne seront délogés que pour être 12es une journée (13e) avant de terminer 10es. Sur le papier, avantage donc aux Hauts-Garonnais, mais les Dacquois ont beaucoup à se faire pardonner. Il semblerait que les matchs amicaux aient permis de créer un groupe solidaire et ambitieux avec les renforts de Renaud Boyoud et Jean-Louis Potgeiter qui apportera sa précieuse botte : 154 points en 2012-2013 avec Bayonne.
L’US Colomiers, lui, a vu le retour au bercail de David Skrela qui vient renforcer un effectif lui aussi ambitieux et qui pourrait bien s’inviter en phase finale d’accession. Grand artisan du renouveau du club, l’ex-catalan Bernard Goutta a su donner confiance à son groupe.
Si Dax l’a emporté à 7 reprises lors des 8 derniers matchs contre Colomiers au stade Maurice-Boyau, leur seule défaite remonte à la saison dernière, 24-25. On était alors à la 2e journée du championnat…

Narbonne 34 - 23 Aurillac Feuille de match

Le RC Narbonne-Méditerranée peut se reposer sur sa large victoire 45-21 obtenue le 2 mars dernier à domicile face aux Cantalous. Sauf, qu’en fin d’exercice ces derniers se sont qualifiés pour les demi-finales d’accession, et que les Audois ont terminé 9es. Leur saison s’est emballée après la 13e journée et un succès à Béziers faisant suite à un match nul à Auch et une victoire contre Albi la semaine précédente. Comme si les Narbonnais avaient besoin d’être mis en confiance pour croire en eux. Un succès contre un Stade Aurillacois devenu une « équipe à suivre » est quasiment impératif au vu du calendrier des Orange et Noir.
Après Aurillac, ils iront à Lyon –un des favoris à la montée-, puis à Pau double finaliste de la finale d’accession avant d’affronter Mont de Marsan à domicile et Agen à Armandie, les deux équipes reléguées cette saison. Du très lourd donc pour débuter.
Les Aurillacois semblent mieux lotis : Narbonne certes, mais Dax à domicile puis les deux promus : d’abord Bourgoin à Pierre-Rajon puis Bourg-en-Bresse à Charles-Mathon. Une victoire à Narbonne, ces 3 matchs négociés au mieux, et Aurillac peut d’ores et déjà s’installer dans les 5 premières places. Comme l’an passé, avant qu’ils ne connaissent un passage à vide en automne.

Pau 27 (b) - 12 Auch Feuille de match

Double finaliste malheureux en 2012 et 2013 de la finale d’accession en TOP 14, il n’est pas certain que la section Paloise ait envie d’en repasser par un 32e match pour s’offrir le droit, ou non, d’évoluer en première division professionnelle en 2013-2014. Une accession directe à l’image de Grenoble et Oyonnax ces deux dernières saisons est peut-être l’objectif inavoué des Palois. La réception du FC Auche-Gers est l’occasion de récupérer 4 points, de la confiance et de l’ambition face à un adversaire annoncé comme devant lutter contre la relégation mais dont il faudra se méfier cette saison.
Cela fait deux saisons que Pau n’a pas reçu le premier match, avec des fortunes diverses : défaite à Aix en 2011 (27-9), victoire à Narbonne 13-17 l’an passé. Les deux seules fois où ils ont reçu au Hameau en J1, cela s’est soldé par un succès : en 2007 contre Bordeaux (26-17) et 20-19 en 2010 contre Oyonnax. Bonne nouvelle pour les Auscitains si ceux-ci perdre, ils pourront toujours se dire qu’ensuite Girondins et Haut-Bugistes sont montés en TOP 14.
Le FCAG se battra cette saison encore pour la survie de sa philosophie du rugby dans le giron professionnel. Cette saison, les apports de joueurs expérimentés en manque de temps en TOP 14 comme Russlan Boukerou (Toulouse), Benjamin Caminati (Brive, sans doute absent pour ce match), mais aussi Kevin Le Guen (La Rochelle) et Julien Come du Racing peuvent apporter ce petit truc qui permette les Gersois de se sortir de la zone rouge rapidement.

Mont-de-Marsan 31 - (b) 28 La Rochelle Feuille de match

Une vraie affiche dès la première journée de PRO D2 attend les passionnés avec la réception du Stade Rochelais, candidat au TOP 14, chez Mont de Marsan, ancien pensionnaire de la première division. Avantage de ce choc : dès le premier week-end chacune des deux équipes aura un aperçu de la forme et de la valeur de son groupe ; inconvénient : le perdant aura déjà du retard sur l’un de ses adversaires directs.
Aucune de ces deux équipes n’a eu à enregistrer de départs majeurs, et elles ont su conserver leurs principaux éléments en vue d’une saison où plus de la moitié des équipes engagées ont le potentiel pour finir dans les 5 premiers. Sans doute La Rochelle voudra-t-elle monter directement en TOP 14 sans en passer par la case « phase finale ». Cela fait gagner du temps sur le recrutement, et ôte de l’esprit la possibilité d’une défaite cruelle.
Les forces en présence seront assez équilibrées, mais Mont de Marsan n’a jamais perdu à domicile face aux Rochelais depuis sa seule défaite face à ceux-ci en 1982 : 8 matchs, 8 victoires depuis 2000 et 14 victoires en 15 rencontres depuis 1952. Autant dire combien les locaux sont à leur avantage mais les matchs amicaux des Atlantiques ont montré que ceux-ci étaient déjà bien en place. Quatorzièmes après la 1ère journée, ils s’étaient ensuite installés dans la première moitié du tableau sans jamais faire moins que 9es.

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
25ème journée du 18 au 19 avril
pts
1 1
Toulon
73
-1 2
Montpellier
71
0 3
Clermont
69
2 4
Castres
66
-1 5
Racing Metro
65
-1 6
Toulouse
64
0 7
Bordeaux
59
0 8
Paris
59
0 9
Brive
56
0 10
Grenoble
53
1 11
Bayonne
50
-1 12
Perpignan
50
0 13
Oyonnax
50
0 14
Biarritz
26

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
Voir tout le calendrier